Infos

Algérie : Un officier de police ordonne l’arrestation de trois activistes et une journaliste et les fait déshabiller

2019-04-16

Un officier de la police judiciaire auprès de la sécurité urbaine à Alger a convoqué, avant-hier à 10H, une policière qui n’était pas en service afin qu’elle assure l’inspection d’une journaliste et de trois activistes qui ont été arrêtées alors qu’elles préparaient un rassemblement protestataire devant la Place de la poste centrale.

La journaliste en question a dévoilé, dans des déclarations médiatiques, que son sac et ceux de ses codétenues ont été, dans un premier temps, inspectés avant qu’elles ne soient agressées verbalement par les policiers pour s’être opposées au contrôle des sacs-à-main.

La journalise, qui anime des émissions sur la radio web de l’organisation RAJ, a expliqué que ses collègues et elle ont été détenues jusqu’à 22H, l’heure de l’arrivée d’une policière voilée chargée de les fouiller et qui leur a demandé de se déshabiller, et qu’elles n’ont pas réussi à faire face aux ordres de l’agent en question qui obéissait aux ordres de l’officier de la police judiciaire.

De son côté, un membre de l’organisation RAJ a dévoilé avoir été victime d’une agression de la part des agents de sécurité au cours de son arrestation ; une agression filmée dans une séquence vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux. La victime a obtenu un certificat médical et compte porter plainte.

En attendant qu’une enquête administrative soit ouverte de la part des autorités judiciaires, les défenseurs des droits de l’Homme continuent d’être la première cible des dispositifs sécuritaires en Algérie.

#Algérie #Police #Agression #RAJ