Infos

Liban : L’Union nationale des syndicats et des utilisateurs dénonce la répression contre les libertés syndicales

2019-05-22

L’Union nationale des syndicats et des utilisateurs a dénoncé une attaque menée par les autorités contre les droits des salariés, jusqu’aux pensions de retraites en passant par les avantages sociaux expliquant que les autorités évitent d’évoquer la question de la réforme salariale, l’augmentation du salaire minimal et la prime du transport.

Dans un communiqué, l’Union a expliqué que le budget d’Etat vise clairement les droits des travailleurs, fonctionnaires et retraités aux faibles revenus ainsi que la fonction publique, les entreprises publiques et, surtout, la Caisse nationale de la sécurité sociale et la Coopérative des employés de l'Etat.

Dans le même communiqué, l’Union a indiqué que, face à la lutte de la rue contre ce genre de pratiques, l’alliance au pouvoir a décidé d’attaquer les libertés générales et, surtout, syndicales, pour adresser des menaces claires à toutes les mouvances d’opposition. L’Union a rappelé que les attaques contre les libertés syndicales ne sont pas nouvelles et que les partis politiques au pouvoir, indépendamment de leur tendance, ont toujours tenté de porter atteinte à l’Union.

L’Union nationale des syndicats et des utilisateurs a mis en garde les autorités de poursuivre leurs pratiques et les a appelés à ratifier la convention internationale numéro 87 portant sur les libertés syndicales et à encourager la formation des syndicats au lieu de menacer d’appliquer l’article 105 du Code du travail portant sur la dissolution des syndicats et des unions.

L’Union a indiqué que ces attaques se poursuivaient, elle se verrait obligée de mener différentes formes de lutte dont, entre autres, de faire recours à l’Organisation internationale du travail (OIT) auprès de laquelle l’Union a déjà porté plainte précédemment pour la même question.

#Liban #Libertés_syndicales #Répression #OIT