Infos

Maroc : Le gouvernement fait de nouvelles propositions dans le cadre du Dialogue socia

2019-04-17

Les centrales syndicales ayant le plus de représentativité ont accepté la récente proposition gouvernementale concernant une augmentation de 500 dirhams (52$) et une autre augmentation de 10% au SMIC et SMIC agricole qui sera déboursée sur deux tranches. Des sources proches de l’Union marocaine du travail (UMT) et de la Confédération démocratique du travail (UMT) ont dévoilé que la nouvelle proposition du gouvernement a été acceptée en attendant l’approbation par les bureaux exécutifs et les conseils nationaux en début de semaine.

L’UMT a tenu une réunion, avant-hier lundi à son siège central à Casablanca, pour étudier la nouvelle proposition avec comme idée d’approuver les nouvelles augmentations et de maintenir la requête concernant l’application de ce qui reste de l’accord du 20 avril 2011 avant le 1er mai prochain.

Dans le même cadre, l’Union générale des travailleurs du Maroc a approuvé la proposition en question et a considéré que les augmentations représentent une récupération de ce qui a été prélevé aux travailleurs ; des prélèvements qui s’inscrivent dans le cadre du plan de Benkiran concernant les réformes de la caisse de retraite.

Mohamed Tamim, ministre de l’Emploi et de l’intégration professionnelle a expliqué qu’après avoir négocié avec les partenaires sociaux, le gouvernement attend à ce qu’un accord collectif soit signé afin de concrétiser les nouvelles augmentations salariales, l’augmentation des allocations familiales et celle du SMIC.

De son côté, le ministère de l’Intérieur a présenté une proposition concernant une augmentation générale à tous les employés publics de 500 dirhams pour les échelons inférieurs au 10e et le 5e rang, de 400d pour les échelons supérieurs au 10e et au 6e rang et une augmentation du salaire minimal pour les travailleurs du secteur agricole et privé.

Ces augmentations surviennent après huit ans de la dernière augmentation salariale générale qu’a connue le Maroc et après de grandes tensions qui ont opposé le gouvernement et les partenaires sociaux.

#Maroc #Dialogue_social #Augmentation_salariale