Infos

Maroc : Une affaire de traite des êtres humains bloquée à cause du statut social du principal accusé

2019-04-16

Des défenseurs des droits de l’Homme dans la ville de Safi ont dénoncé le blocage d’une affaire de traite des êtres humains dans laquelle est impliqué le propriétaire d’une société à l’encontre de femmes de ménage ; une affaire qui traîne depuis des mois alors que, dans d’autres villes, ce genre de dossier est rapidement traité. Des médias locaux ont expliqué que le dossier en question, transféré par le procureur-général du Roi à la Cour d’appel de Safi vers la Garde royale pour enquêter sur les plaintes déposées par les travailleuses dans une affaire d’exploitation et d’agressions sexuelles, est bloqué depuis un bon moment.

Des défenseurs des droits de l’Homme dans la ville de Safi ont appelé le président du parquet à ouvrir une enquête sur le blocage de ce dossier surtout que l’accusé est une personne influente dans la ville. Les intéressés ont insisté sur cette affaire où les victimes, selon leurs plaintes, ont été sujettes d’agressions sexuelles.

Rachid Churaie, président de l’Association nationale de défense des droits de l’Homme au Maroc, a déclaré que ce dossier comprend plusieurs paradoxes et prouve que les citoyens ne sont pas tous égaux aux yeux de la loi. Le président de l’Association, qui s’est constitué partie civile représentant les victimes, a expliqué que si l’accusé était un simple citoyen sans aucune influence, il aurait été jugé. Toutefois, et grâce à son statut, l’intéressé jouit d’une sorte de protection et son dossier traîne depuis plus d’un an et demi.

Dans sa déclaration, le président de l’Association nationale de défense des droits de l’Homme au Maroc s’est étonné de ce retard et

a appelé le parquet public à appliquer la loi afin que le dossier soit traité convenablement.

Rappelons que l’affaire remonte à une plainte déposée par des femmes auprès du procureur-général du Royaume ; les plaignantes ont assuré que leur employeur a tenté de les contraindre à des relations sexuelles, en tentant d’exploiter leur besoin d’argent, et a licencié celles qui ont refusé.

#Maroc #Safi #Traite_des_êtres_huamins #Exploitation