Libye : quatre travailleurs tunisiens décédés dans un accident survenu sur la plateforme du champ pétrolier al-Bouri

Des médias libyens et tunisiens ont rapporté que quatre travailleurs tunisiens sont décédés dans un accident survenu sur la plateforme du champ pétrolier al-Bouri. Cinq travailleurs tunisiens ont chuté de l'un des réservoirs flottants lorsqu'un câble s'est rompu. Quatre personnes sont décédées alors que la cinquième a été secourue et transférée vers l’hôpital de Tripoli.

Liban : les professionnels du transport en grève mercredi prochain

Les syndicats libanais du transport ont déclaré que mercredi prochain sera une « journée de colère » où une grève sera observée pour protester contre la détérioration des salaires et la hausse des prix du carburant. Le président du Syndicat du transport terrestre a dans ce cadre affirmé que l’objectif de cette journée n’est pas de perturber le quotidien des citoyens mais de faire porter les requêtes des professionnels du secteur aux autorités. Le syndicaliste a rappelé que les prix de transport ont atteint des niveaux sans précédent, que cela soit pour les véhicules privés ou pour les transports en commun, à cause de la hausse des prix du carburant pour plus de 12 fois en une seule année.

Nouvel accord entre syndicats bahreïnis et nigérians pour protéger les travailleurs migrants

La Confédération nigérienne du travail et la Fédération générale des syndicats de Bahreïn ont convenu d'établir une relation de travail fonctionnelle dans le cadre d'une initiative visant à contribuer efficacement à la protection des droits humains et du travail des migrants africains en général et des Nigérians en particulier à Bahreïn. La nouvelle coopération inclura également les voies et les moyens par lesquels les syndicats peuvent contribuer au retour et à la réintégration justes et sûrs des migrants. La hausse des flux migratoires du Niger vers le Bahreïn au cours de ces dernières années et l’augmentation des cas de violation des droits humains des travailleurs africains au Moyen-Orient et à Bahreïn, accentués par la crise sanitaire, ont rendu cette coopération nécessaire. Les syndicats doivent en effet contribué à l’organisation de la main-d’œuvre étrangère afin de protéger les droits des travailleurs dans leurs pays d’accueil et d’origine.